Young, black and free

Attention âmes sensibles s’abstenir : sujet politiquement incorrect en vue! Si vous n’êtes pas prêts, mieux vaut ne pas continuer! 🙂

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un sujet qui me tient à cœur..

Pour tout vous dire, j’avais un peu peur d’en parler sur mon blog.. Peur des réactions des gens, peur de choquer ou blesser.. Et puis je me suis rappelé que si j’avais commencé un blog c’était pour pouvoir m’exprimer.. Mon blog, c’est avant tout pour moi. Je dois pouvoir me sentir libre d’y écrire ce que je veux, que ça plaise ou non. Alors voilà, je me suis lancée..

C’est un article dont j’ai commencé la rédaction il y a bien longtemps déjà.. J’ai recommencé, raturé, recopié, réécris, recommencé encore.. A la fin je pensais vraiment ne jamais le publier en fait.. Et puis BOUM, l’actualité m’a rattrapé en pleine affaire « Théo », dérapages de Donald Trump, campagnes pour la présidentielle …

Racisme ordinaire

On entend parler depuis quelques temps de ce jeune homme de 22 ans, qui a été (ou aurait été pour ne choquer personne) violé par des policiers. Tout le monde se saisit de cette affaire, de cette énième bavure policière et essaie de politiser le tout en oubliant parfois la réelle victime et sa douleur (mais ça c’est un autre sujet).

Parmi toutes les réactions, une m’a particulièrement choquée, celle d’un syndicaliste policier qui intervenait sur France 5. Ce cher Mr, réagissant à l’affaire en question a sorti, « Les mots ‘bamboula’, d’accord, ça ne doit pas se dire etc… Ça reste encore à peu près convenable »

Je ne sais pas ce que cela vous évoque mais moi ça me donne juste envie de vomir. Mais depuis quand vivons-nous dans une société où le racisme est « convenable »? Bien-sûr ces propos ont heureusement été condamnés largement sur internet notamment , mais le simple fait que cette personne le dise sans retenue sur un plateau télé me choque.. Et si la journaliste qu’il avait eu en face de lui ne l’avait pas repris, qu’est-ce qu’il allait nous sortir d’autre?!

Et je me suis dit « voilà encore un autre exemple de banalisation du racisme ». Voilà une  autre forme de racisme qui lui serait « tolérable », celui de tous les jours, celui qu’on pense pas trop grave, celui que même nous, les personnes « colorées » ou « différentes » ne relevons même plus..

J’aime pas les noirs, mais toi je t’aime bien

Débile non? Et pourtant, je peux vous assurer que je l’ai entendue cette phrase.. Et pas que!

Les questions identitaires du genre « d’où viens-tu en vrai? », « parles-tu l’africain? », « tu penses retourner un jour au pays? »etc. tombent en pagaille. Pour ma part, ces questions ne me choquent pas car je viens effectivement d’ailleurs et je revendique mes 2 nationalités.

Je ne suis pas née ici mais j’habite en France depuis mon adolescence. Beaucoup de mes repères sont ici, beaucoup de mes amis aussi et la question d’être noire ou pas ne m’interpellait pas plus que ça.. Bien sûr il y a bien eu quelques remarques à l’école du genre « est-ce qu’il y a des maisons dans ton pays? » ou « est-ce que tu chasses pour vivre » mais j’ai toujours mis ça sur le compte de la bêtise et de l’ignorance.

Mais pour beaucoup cela est vécu comme une agression tout simplement parce que cette assignation perpétuelle à un ailleurs ne rime à rien puisqu’il n’y a pas d’ailleurs!

Sur la plateforme numérique #RacismeOrdinaire de France Télévisions on trouve quantité de témoignages sur le sujet , notamment celui-ci:

« Quand je révèle mon lieu de naissance, on me répond par un déni ‘non, mais avant?’ Avant quoi ? Et me voilà embarquée dans un interrogatoire policier sur mon arbre généalogique. On peut être française ET de couleur. »

ou encore:

Le plus insidieux, c’est le racisme ordinaire. Ce sont des petites choses comme un collègue qui nous dirait « mais avec un nom de famille comme ça, tu dois bien avoir des origines? je veux dire, t’es pas vraiment française !

Et tout le monde s’y met…

Et cette forme de racisme verbal ne s’arrête pas là.. Qui est celle qui n’a pas déjà entendu les mots « tignasse » ou « crinière » pour parler des cheveux frisés ou crépus, quand on utilise le terme de « chevelure » pour les autres? Omar Sy raillé par Voici pour sa coupe afro « assez terrifiante », Public qui compare les cheveux de Solange Knowles à « des dessous de bras »…

En 2011, une publicité de Nivea a été censurée. Elle montrait un homme noir, sportif, le cheveu court et rasé de près, qui tenait dans sa main la tête d’un black portant l’afro et la barbe, avec le slogan « Recivilisez-vous »! Non mais vous imaginez?! En 2011! C’est juste aberrant!!

pub-nivea

Et toujours sur cette question capillaire, on doit aussi faire face à THE question « Je peux toucher tes cheveux? » Alors certains me diront que ce n’est pas grand chose.. Il y a des gens comme ça qui restent fascinés par nos cheveux et ne peuvent s’empêcher de toucher.. Qu’ils me demandent avant, ça passe encore même si ça fait un peu  bête de foire admettez-le..

Mais parfois, certains le font  sans même que tu leur ai donné ton accord! Et ça m’est arrivé il y a quelques semaines encore ! Non mais que tu aies envie de caresser ton chien et que tu ne lui demandes pas la permission est normal, que tu le fasses avec une personne là je dis stop! Et si je mets un pantalon à franges, on va me caresser les fesses aussi tant qu’on y est?!

Alors oui bien-sûr, cela est fait de différentes manières et parfois il s’agit de curiosité mal exprimée ou peut-être même d’un geste affectif. Mais étant donné qu’il ne me viendrait jamais à l’esprit de caresser les cheveux de ma collègue parce qu’elle a changé de coupe ou s’est fait une teinture ou que sais-je, j’ai du mal à comprendre pourquoi les gens ne font pas la même chose avec les femmes qui ont un afro .. Ce sont des cheveux, comme les autres..

Un vrai problème de la femme noire?

Le racisme est évidemment quelque chose qui touche tout le monde peu importe le sexe. Mais les femmes noires sont doublement discriminées: le fait d’être femme, et le fait d’être noire. On est  particulièrement exposées à l’effet du genre, de l’origine et de l’âge.

Dans notre société actuelle, bien qu’en légère évolution, une femme se doit être belle, et docile. Et ça veut dire quoi être belle? Ça veut dire avoir la peau claire, être mince et avoir les cheveux lisses. Et ça c’est un vrai problème! La discrimination capillaire est réelle! Rappelez-vous Audrey Pulvar qui s’était attirée les moqueries du web parce qu’elle avait osé se pointer sans son brushing impeccable!

audrey-pulvar-9_1173268

Et c’est comme ça qu’on en arrive pour certaines  à des extrêmes du type défrisage intensif de cheveux,  décoloration de la peau, etc.. enfin bon, vaste sujet (qui pourrait d’ailleurs faire l’objet d’un prochain article… 😉 )

Carmen Diop, dans la revue « Hommes & Migrations » a décidé de parler des femmes noires dans le milieu professionnel notamment dénonçant ainsi « pressions, vexations, déni de compétences, plafond de verre et autres freins à l’évolution de carrière… »

Dans cette étude, elle dresse le portrait de ces femmes, filles d’immigrés, diplômées compétentes, mais pour qui trouver un travail et se faire une place dans la société relève du parcours du combattant..

On attend leur soumission, sinon gare à l’accusation de manque d’humour et d’exagération. “C’est la peur que je perçoive ça comme du racisme”, explique cette Guadeloupéenne.

Qui blâmer/que faire?

Je ne sais pas. Là encore il faut nuancer ses propos. Je pense qu’il y a des efforts à faire de partout.

Il faudrait déjà qu’il y ait plus de modèles dans l’espace public qui permettraient aux personnes noires de s’identifier et aux autres d’avoir moins peur de l’autre (car on sait que c’est bien souvent la peur et l’ignorance qui conduisent au racisme..).

La femme noire n’est nulle part.. Elle n’est pas dans la littérature, pas ou très peu dans le cinéma, pas à la télé, pas dans les magazines , et peu dans la chanson.. et cela n’aide pas à se construire une réelle identité et une place.

[Petit aparté sur le sujet , je remets ça là pour info.. un article du Monde suite à la polémique d’un article du magazine « Elle » . Ça date un peu mais ça reste pertinent.. Un simple problème de mode qui révèle un vrai problème de société.. A quand une femme noire en couverture de « Elle » ? ]

Et il faudrait aussi une vrai prise de conscience des communautés de manière générale. Quand je lis par exemple sur Twitter des propos d’une violence extrême envers les femmes noires émanant d’hommes noirs, je me dis que vraiment il y a encore du chemin à faire.. Je ne comprends d’ailleurs pas ce déferlement d’insultes et la position que certains hommes ont envers les femmes de la même couleur qu’eux ( donc possiblement leur sœur, leur mère ou grand-mère)..  Ce qui est « marrant » dans l’histoire c’est que le contraire n’est absolument pas vrai.. II n’existe pas de #toutestnoirsaufnosgars ou d’équivalent aux qualificatifs #noirte ou #niafous…

L’autre truc « marrant » aussi, c’est que parfois ce qui est mal sur une fille noire, devient tout de suite super stylée sur une femme moins colorée! Les femmes noires, par exemple longtemps raillées pour leurs courbes généreuses et leurs lèvres pulpeuses se font tout bonnement copier par d’autres qui adoptent non seulement le physique mais aussi les codes de la culture noire, et tout de suite ça devient plus cool.

[ Encore une fois, si vous voulez en apprendre un peu plus, un article de Madame Le Figaro, pas inintéressant. Ça se passe ici. ]

=> Regardez ce tweet par exemple:

 

=> Que Kim.K a inventé?! Euh comment dire?

tresses-africaines

Bref, no comment..

“La lâcheté tend à projeter sur les autres la responsabilité qu’on refuse” il paraît..

Je dis ça je dis rien..

Triste réalité

Enfin bon, dans ce monde qui a l’air si noir (sans mauvais jeu de mots, of course), il faut aussi saluer toutes les initiatives qui sont mises en place pour dénoncer et combattre ce racisme ordinaire. Toutes les associations, tous les personnages publics qui prennent position, toutes les mesures prises..  Merci aussi à Omar Sy, à Aïssa Maïga, à Inna Modja, Imany et d’autres encore de nous montrer autre chose. Et merci aussi à Jade Mendouga, alias @supremenyx, l’étudiante de Dijon qui avait lancé le hashtag  #SiLesNoirsParlaientCommeLesBlancs l’an dernier. On avait quand même bien ri! 🙂

Allez petit florilège pour le fun:

capture-tweeter

capture-tweeter1

Voilà c’était ma petite humeur de la semaine..  Il fallait que ça soit dit. Ça en fera réagir certains, d’autres non, mais en tous cas n’hésitez pas à me dire ce que vous en  pensez! Je tiens à préciser que je ne mets évidemment personne dans le même panier, que je ne stigmatise personne en disant cela et que je n’en veux à personne. 🙂 Le but n’est pas d’offenser qui que ce soit, ce sont juste des idées çà et là pour inviter à réfléchir et à débattre.

citation

Xoxo

Mes différentes sources:

France TV

Hommes&Migrations

Slate

Madame Le Figaro

Publicités

Published by

16 thoughts on “Young, black and free

  1. Une superbe voix qui s’élève! Il y a tellement à dire sur le sujet, que je ne comprends pas comment tu as pu t’arrêter (ça devait être dur)!
    Merci pour cette tribune bien garnie, qui fait rire, attriste et nous mets face à ce que nous ne faisons pas assez : LE DIRE.
    Merci d’être passé sur mon blog! Bonne continuation 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire!!! c’est vraiment cool de ta part! Tu as tout à fait raison sur le fait de dire qu’on ne dénonce pas assez ces choses-là pourtant tristement banales ! et ton article était génial aussi vraiment! Merci bcp! A bientôt!

      J'aime

  2. Bravo ma chérie! J’aime l’article, la plume, le ton, le thème, tout. Je suis fière de toi, de ton assurance et de l’envol de ton blog 🙂
    Tu es inspirante, et tu oses!
    Keep going sista!
    love love kiss kiss
    Agnès

    Aimé par 1 personne

  3. Un article génial ! et oui on a tous eu le droit à cette fameuse phrase « j’aime pas les noirs mais toi je t’aime bien » … j’en rigole plus qu’autre chose aujourd’hui et j’essaie d’apprendre à mes enfants à prendre ça de haut mais bon …

    Aimé par 1 personne

      1. Je crois que c’est l’ironie de la chose, mais as tu déjà tenté la même phrase à l’envers je t’assure que c’est folklorique bien évidemment tu dois finir par un « mais je rigole » mais crois moi ils tournent leurs bouches 7 fois avant de l’ouvrir après 😉

        Aimé par 1 personne

  4. Très bel article !
    Nous sommes en 2017, et l’on entend encore des propos tels que Négre, bamboula….. franchement tout cela est déconcertant et nauséabond !
    La fameuse phrase de Mr Martin Luther King « I have a dream…. » ne sera qu’un rêve mais ne lâchons jamais le combat de l’intolérance et du racisme !

    Aimé par 1 personne

  5. J’aime beaucoup ton article, et tu as raison de t’exprimer, de laisser parler ton coeur.
     » Elle « … il y a quelques mois, j’ai protesté en raison d’un article moqueur et bête du « Dr AGA  » qui se moquait des polios, qu’elle croyait tous morts, en  » noir et blanc  » donc pas vivants en couleurs ! et de leurs chaussures orthopédiques, selon elle.
    J’ai écrit une protestation en passant par le vrai patron de  » Elle  » qui est celui d’Europe 1, le groupe Lagardère – et la directrice de la revue ne s’est pas excusée mais a estimé que c’était de l’humour …
    Il y a énormément de préjugés, et le combat n’est pas fini.
    Bises – france 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Salut France! Merci beaucoup pour ton commentaire! Ça me fait plaisir parce que ce n’est pas forcément évident de parler de choses qui me tiennent à cœur et ton commentaire fait plaisir! 🙂 Je t’embrasse!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s